96 HEURES QUI DERAILLENT

festivités, manifestations, débats, concerts en soutien aux inculpés de l'antiterrorisme

03 mai 2009

SABOTAGE

8A Paris, une copine du comité de soutien a été arrêtée, en plein jour, M° Jourdain, mercredi après-midi à 15h, jour des enfants, jour de grande affluence dans ce quartier très commerçant :
“ A l'angle de la rue Jourdain et de l'avenue des Pyrénées, une voiture pile devant nous, une bande de types patibulaires surgit de tous les côtés, armes au poing. La fenêtre est ouverte et je vois un gros calibre s'approcher tout contre mon visage, je crois à une sorte de car-jacking sur-armé.

"les mains sur le tableau de bord", "on ne bouge plus... "sors de là", "les mains sur la voiture"... palpations, menottes, la conductrice est emmenée aussi sec dans le véhicule de devant, un des sales types armés prend le volant de la voiture et part avec. On enlève les menottes du passager: "toi tu peux y aller c'est après elle qu'on en a, et ne viens pas nous faire chier chez elle". (témoignage de Benjamin Rosoux qui l’accompagnait, à lire en entier ci-dessous)

Tessa est restée 76 heures en garde à vue, son appartement a été retourné, des livres des éditions La Fabrique, “Contribution à la guerre en cours” et “L’insurrection qui vient”, ont été saisis dans le coffre de la voiture.

Tessa a finalement été libérée vendredi, sans inculpation : on est tenté de se sentir soulagés. Pourtant cette garde à vue est un discours qui nous est bel et bien destiné, à nous tous, membres des comités de soutien :
- cette arrestation, demandée par le juge Fragnoli, intervient “dans le cadre de l’enquête en cours”
- il est reproché à Tessa d’avoir été en relation régulière avec des membres du “groupe de Tarnac” (ou, comme le dit Le Point, “les hommes de Tarnac”) et de leur avoir prêté sa voiture.

Nous sommes donc tous, membres des comités de soutien, susceptibles d’être arrêtés et placés en garde à vue, dans les mêmes conditions et pour les mêmes “raisons” :
- dans le cadre de l’enquête
- pour relations régulières avec des “membres du groupe de Tarnac”, prêt de matériel et de voiture

Nous, membres des comités de soutien, sommes des terroristes !!!
Nous nous réunissons ! Nous organisons des concerts ! Nous réfléchissons ! Des amitiés naissent ! Nous échangeons des livres et des idées ! Nous diffusons L'insurrection qui vient dans les concerts de soutien que nous organisons ! Nous prêtons nos voitures ! Nous écrivons des textes ! Nous parlons aux gens dans la rue ! Nous ne regardons pas la télévision !

2973685617_b3812f14d4

Posté par annebitran à 09:15 - ARTICLES ET LETTRES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire